mercredi 11 juin 2008

Les étangs de Woroïno



"Vous connaissez les étangs de Woroïno; vous dites qu'ils ressemblent à de grands morceaux de ciel gris tombés sur la terre, et qui s'efforceraient de remonter en brouillard. Enfant, j'en avais peur. Je comprenais déjà que tout a son secret, et les étangs comme le reste, que la paix, comme le silence, n'est jamais qu'une surface, et que le pire des mensonges est le mensonge du calme."

Marguerite Yourcenar, Alexis ou le Traité du Vain Combat.


["Usted conoce los estanques de Woroïno; usted dice que parecen grandes pedazos de cielo gris caídos sobre la tierra, que se esforzarían por volver a subir convertidos en bruma. De niño yo les temía. Ya entonces comprendía que todo guarda su secreto, y los estanques igual que el resto; que la paz, como el silencio, es siempre nada más que una superficie, y que la peor de las mentiras es la de la calma."]

2 commentaires:

Aurélia a dit…

Juan, à chaque fois tu me donnes envie de connaître ta Margueritte... A chaque fois la vérité... Le calme, un beau mensonge...
Je viens de RENCONTRER une autre Margueritte bien connue mais que jusque là je n'avais qu'éfleurée... DURAS. Incroyable.

St Loup a dit…

Merci Aurélia. J'adore Duras aussi. Tu le verras dans quelques jours...
Je t'embrasse.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...