lundi 16 mars 2009

Te rencontrer sans te chercher

Paul Klee
Nouvelle harmonie (1936)
93,6 x 66,3 cm
..............................................................

Le paysage se complète, sang aux joues,
Les masses diminuent et coulent dans mon coeur
Avec le sommeil.
Et qui donc veut me prendre le coeur.

..............................................................

Comment prendre plaisir à tout ?
Plutôt tout effacer.
L’homme de tous les mouvements,
De tous les sacrifices et de toutes les conquêtes
Dort. Il dort, il dort, il dort.
Il raye de ses soupirs la nuit miniscule, invisible.

Il n’a ni froid, ni chaud.
Son prisonnier s’est évadé — pour dormir.
Il n’est pas mort, il dort.
Quand il s’est endormi
Tout l’étonnait,
Il jouait avec ardeur,
Il regardait,
Il entendait.
Sa dernière parole :
« Si c’était à recommencer, je te rencontrerais sans te chercher. »

Il dort, il dort, il dort.
L’aube a eu beau lever la tête,
Il dort.

Paul Éluard, Au coeur de mon amour

1 commentaire:

Aurélia a dit…

Dormir et chercher. Dormir ou chercher. Dormir et ne pas chercher. Et parfois, malheureusement, ne pas dormir, et, chercher...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...