mardi 10 février 2009

Susana


Roberto Aizenberg
Pintura (1981)
oil on canvas laid on wood
90 x 60 cm


"Hay pueblos que saben a desdicha. Se les conoce con sorber un poco de su aire viejo y entumido, pobre y flaco como todo lo viejo. Éste es uno de esos pueblos, Susana."


Juan Rulfo, Pedro Páramo, Barcelona, R M Verlag, [1955] 2005, p. 88


"Il y a des villages qui ont un goût de malheur. Pour les reconnaître il suffit d'humer un peu de leur air. Un air vieux et timide, pauvre et maigre comme tout ce qui est vieux. Comala est un de ces villages-là, Susana."

2 commentaires:

Lony a dit…

C'est dur...
Mais c'est une magnifique invitation à la mélancolie.
Merci pour toutes ces choses que je découvre. Des images et des mots. Tout ce que j'aime.

St Loup a dit…

Merci Lony!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...